A chaque méthode, ses objectifs Design

methods
methods

Depuis un peu plus de 30 ans, l’entreprise a vécu de nombreuses mutations. Allant toujours vers plus de créativité, son management s’est orienté vers une approche plus collaborative alliant business et design.

Ainsi, nous avons pu assister à une vague de méthodologies, tels des courants artistiques se succédant les uns aux autres, s’entrecroisant par moment, laissant souvent perplexe les béotiens du Design. Or, cette approche de résolution de problème axé sur le Design a pour origine le travail du philosophe Edward de BONO avec son ouvrage : The Use of Lateral Thinking (1967), Introduction de l’expression lateral thinking. Ces méthodes de résolution de problèmes consistent à appréhender les problèmes sous plusieurs angles au lieu de se concentrer sur une approche unique. Dès lors, nous avons ouvert le champ des possibles de la créativité appliquée au monde de l’entreprise. En sortant des carcans rigoristes des process Tayloristes, la pensée latérale à vu naître le Lean Management qui part sa démarche d’amélioration continue n’est ni plus ni moins que le socle de toutes les méthodologies basées sur l’experience utilisateur : Design Thinking, UX Design, Lean UX, Design Sprint, Lean Startup, Agile et Scrum, pour ne citer que les plus connues.

Mais alors, quelle méthodologie adopter ?

Dans n’importe quel projet, la première étape consiste à comprendre ses enjeux, ses besoins et surtout à déterminer ses objectifs et à les situer dans le temps. Autrement dit répondre aux questions basiques : Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? Et quand ? Cela semble relativement simple dit ainsi, sauf que … Répondre à ces quatre items peut réveiller des tensions, des incompréhensions , voir même des réticences au sein d’une équipe de collaborateurs. Fort heureusement, les méthodologies design sont là ! Enfin, si seulement c’était si simple …

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Antoine Lavoisier